Skip to main content
All Posts By

Odilia Some

Aide de la Francophonie à la première rencontre régionale pour l’Association des Professeurs de Français du Qatar : deux formations d’enseignement de premier plan

By Actualités, CREFANo Comments

L’OIF à travers sa Représentation pour le Moyen-Orient (REPMO) et le Centre régional pour l’Afrique (CREFA) a apporté son soutien à l’Association des Professeurs de Français du Qatar (APFQ), en partenariat avec le CIFAL Doha et l’Université de Lusail, dans la préparation de la première rencontre régionale à destination des enseignants de et en français, les 17 et 18 mai derniers à Doha. Cet événement a rassemblé des enseignants de français du Qatar et des Émirats Arabes Unis, deux pays francophones associés au Moyen-Orient, autour de deux formations de qualité : “L’approche interculturelle dans l’enseignement des langues” et “L’enseignement de la géométrie : quelle démarche, quels objectifs langagiers et quels supports de travail ?”

Animée par Jean-Marc Mangiante, Professeur des Universités en linguistique française et didactique du FLE/FOS à l’Université d’Artois, la formation “L’approche interculturelle dans l’enseignement des langues” avait pour but d’enrichir le répertoire pédagogique des enseignants de français en intégrant les dimensions culturelles et interculturelles dans leur pratique. Cette formation visait à promouvoir une compréhension approfondie des diversités culturelles au sein de l’espace francophone et à fournir aux enseignants des outils et des méthodes pour une intégration efficace des éléments culturels dans leur curriculum. Une quarantaine d’enseignants de français, dont 5 des Émirats Arabes Unis, ont participé à ces échanges enrichissants.

En parallèle, la formation “L’enseignement de la géométrie : quelle démarche, quels objectifs langagiers et quels supports de travail ?” a été conduite par Christine Mangiante, Maîtresse de conférences en didactique des mathématiques à l’Université de Lille. Cette session était l’occasion exceptionnelle aux enseignants de mathématiques en français de découvrir des approches novatrices pour répondre aux besoins langagiers des élèves et élaborer des séances d’enseignement efficaces en géométrie. Une quinzaine d’enseignants de mathématiques des établissements primaires francophones au Qatar se sont réunis autour de cette thématique.

Ces formations ont été suivies d’une table ronde intitulée “Franchir les frontières culturelles par l’enseignement du français : approches, obstacles et innovations”. Cette discussion a réuni des experts
et des praticiens de l’éducation pour partager leurs idées, leurs expériences et leurs perspectives sur la
thématique et a encouragé de nouvelles réflexions et des échanges constructifs dans le domaine de l’enseignement du français et de la promotion de la compréhension interculturelle.

Ces évènements représentaient une opportunité unique pour les enseignants de et en français du Qatar et des Emirats Arabes Unis d’explorer de nouvelles perspectives et de perfectionner leur expertise dans des domaines cruciaux de l’enseignement, grâce au soutien généreux des partenaires institutionnels.

DJIBOUTI : Cérémonie de remise des prix aux vainqueurs de la Francophonie 2024

By Actualités, CREFA, ÉvénementsNo Comments

Le 19 mai 2024, à l’Institut français de Djibouti, a été organisée une cérémonie de remise des prix aux vainqueurs de la Francophonie 2024. Organisée par le ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFOP), l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), l’Ambassade de France et l’Institut Français de Djibouti, cette cérémonie a mis en lumière l’importance de la langue française et de la culture francophone à Djibouti. L’objectif de cette cérémonie était de célébrer et de récompenser les élèves des écoles primaires, des collèges, des lycées, ainsi que des seniors, pour leurs réussites aux différents concours littéraires. Elle visait également à affirmer l’appartenance de Djibouti au monde francophone à travers les activités de promotion de la maîtrise de la langue française.


La soirée a débuté par les discours d’ouverture, où le directeur de l’Institut français de Djibouti Eric Chevreul, a souligné l’importance de la Francophonie pour le dialogue interculturel et la paix, saluant les lauréats pour leur passion pour le français. Ensuite, l’ambassadrice de France Dana Purcarescu, a mis en avant la richesse de la langue française et sa diversité culturelle. Puis, Dr. Rennie Yotova, directrice de l’OIF pour l’enseignement et l’apprentissage du français et Responsable du Centre régional francophone pour l’Afrique (CREFA), a félicité la mobilisation de 550 élèves de Djibouti et des régions d’Arta, Alisabieh et Tadjourah encadrés par leurs enseignants avec l’appui de l’Association djiboutienne des professeurs de français.

Elle a également rendu hommage à l’écrivain et journaliste Bernard Pivot, décédé le 6 mai dernier et à son influence sur la promotion de la lecture et de la langue française à travers notamment les concours internationaux de dictée. Enfin, Mohamed Abdallah Mahyoub, Secrétaire Général du MENFOP, a réaffirmé l’engagement du gouvernement à promouvoir le français dans le système éducatif djiboutien et a encouragé les étudiants à s’engager davantage dans l’apprentissage du français. Il a rappelé que cette soirée a été également agrémentée de performances artistiques mettant en valeur la diversité culturelle de Djibouti, avec des représentations musicales, des danses modernes, du théâtre en français, et des sketches humoristiques sur l’importance de la lecture. Un spot vidéo a également retracé les activités
de la Francophonie à Djibouti, mettant en lumière les activités littéraires réalisées pour promouvoir la langue française et le sport.


Le moment fort de la soirée a été la cérémonie de remise des prix, un moment inoubliable pour les lauréats. Cette cérémonie de remises de prix a célébré les exploits des élèves des écoles primaires, des collèges et des lycées, ainsi que des seniors, qui ont démontré une maîtrise exceptionnelle de l’orthographe, de la grammaire et de la langue française lors de la Dictée de la Francophonie Juniors, de la Grande dictée et du concours d’écriture des meilleurs articles sportifs. L’Organisation internationale de la Francophonie a accordé les 1 er prix dans toutes les catégories – ordinateur, tablettes et livres d’auteurs francophones, ainsi que la participation du lauréat de la Grande Dictée Osman Farah Yacin, Conseiller
pédagogique, au 11e Congrès de la Commission de l’Afrique et de l’océan Indien de la FIPF qui se tiendra à Kampala, en Ouganda, du 22 au 26 juillet 2024.


La cérémonie s’est clôturée par une photo de famille rassemblant tous les participants dans
une ambiance festive, de partage et d’enrichissement mutuel.

DJIBOUTI : Grande Dictée de la Francophonie

By Actualités, CREFA, ÉvénementsNo Comments

La Grande dictée de la Francophonie a été organisée pour sa deuxième édition à Djibouti, au Palais du Peuple, le samedi 6 avril 2024. Dans le cadre des festivités de la quinzaine de la Francophonie, le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFOP), en collaboration avec l’Ambassade de France à Djibouti et l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a organisé une dictée ouverte au grand public. Cet événement, qui s’est déroulé en présence de nombreuses personnalités officielles telles que le Secrétaire général du MENFOP, Mohamed Abdallah Mahyoub, la Directrice de l’enseignement et de l’apprentissage du français et Responsable du centre régional francophone pour l’Afrique, Dr Rennie Yotova, la Première conseillère de l’Ambassade, Christelle Chatrian-Gomez, l’Inspecteur général de l’Enseignement général du MENFOP, Mohamed Abdo, le directeur général de l’enseignemant Mr Abdi Dirir a attiré un public diversifié désireux de mettre à l’épreuve ses compétences en grammaire et en orthographe. Le sport a été choisi comme thème pour cette année olympique avec un extrait du roman Courir de Jean Echenoz (Editions Minuit, 2008). L’écrivain Idriss Youssouf Elmi a administré la dictée à environ deux cent cinquante (250) participants qui ont pris part à cette initiative. Cette compétition a offert aux participants un moment convivial de découverte, de partage et d’échanges autour de la langue française.

 

DJIBOUTI : la jeunesse mobilisée pour la célébration du 20 Mars

By Actualités, CREFA, ÉvénementsNo Comments

Initiée par le ministère de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFOP) la semaine de la fête de la lecture et de la Francophonie a été lancée dimanche 17 mars en présence du ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle Moustapha Mohamed Mahamoud.
Le 20 mars, le Centre Régional Francophone pour l’Afrique (CREFA) a accueilli 25 élèves du Lycée Djama Maître pour un marathon de lecture du livre de l’écrivaine sénégalaise Fatimata Diallo Ba « Des cris sous la peau » (Harmattan-Sénégal, 2022), un roman qui porte sur la condition des femmes. La lecture partagée à haute voix a été très appréciée par les élèves qui ont vécu une première expérience de ce type, enrichissante et stimulant les jeunes à lire.

Dans le cadre de l’iftar en fin de journée Ahmed Abdillahi Osman, étudiant en deuxième année en informatique à l’Académie arabe à Djibouti et Fatouma Adnane Salem, titulaire d’une licence en sciences en information et communication de l’Université de Djibouti, tous les deux bénéficiaires de la formation D-CLIC, ont apporté leurs témoignages sur le renforcement de leurs compétences du « cœur de Djibouti, ce petit bijou de la corne de l’Afrique où la francophonie résonne avec une harmonie particulière. Dans les rues animées de Djibouti-ville, on peut entendre le français dans toutes ses nuances, mêlé aux langues locales, aux chants des marchands et au bruissement du vent dans les palmiers » a rappelé Abdillahi.

Honorée par la présence et les discours de la ministre de la jeunesse et de la culture Dr Hibo Moumin Assoweh, du Secrétaire général du ministère de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFOP) Mohamed Abdallah Mahyoub, du Directeur des organisations multilatérales et correspondant national auprès de l’OIF Guelleh Idriss Omar, de l’Ambassadrice de France Dana Purcarescu la soirée a accueilli des représentants du corps diplomatique, des cadres des ministères djiboutiens, des enseignants, des écrivains, des jeunes animés par l’engouement de créer, innover et entreprendre en français.
La Directrice de l’enseignement et de l’apprentissage du français et Responsable du CREFA Dr.Rennie Yotova a saisi l’occasion pour remercier les autorités djiboutiennes pour la mise à la disposition de l’OIF de magnifiques locaux pour les besoins du Centre Régional Francophone pour l’Afrique, ainsi que l’implication active de l’Association djiboutienne des professeurs de français (ADPF) dans la célébration du 20 mars.

De gauche à droite : Chehem Mohamed Chehem, inspecteur MENFOP, Mbarek Haddaoui, Chargé d’affaires du Royaume du Maroc à Djibouti, Guelleh Idriss Omar, Directeur des organisations multilatérales et correspondant national auprès de l’OIF, Rennie Yotova, Directrice de l’enseignement et de l’apprentissage du français et Responsable du CREFA, Fatouma Adnane Salem, étudiante, Hibo Moumin Assoweh, Ministre de la jeunesse et de la culture, Dana Purcarescu, Ambassadrice de France, Mohamed Abdallah Mahyoub, Secrétaire général du ministère de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFOP), Ahmed Abdillahi Osman, étudiant, Jose Barahona, Coordonnateur résident du Système des Nations Unies à Djibouti, Saïd Boudaoud, ministre plénipotentiaire, Ambassade d’Algérie.

Sénégal : la lecture et l’écriture féminines à l’honneur

By Actualités, ActualitésNo Comments

Plus de 200 élèves sénégalais ont renforcé leurs compétences en lecture à travers les romans « Une si longue lettre » de Mariama Ba et « Le corps de ma mère » de Fawzia Zouari.


L’Organisation internationale de la Francophonie, en partenariat avec la Librairie aux 4 Vents et l’Institut Français au Sénégal ont organisé un marathon de lecture du livre de Fawzia Zouari « Le corps de ma mère » le 20 janvier 2024, dans le cadre des Nuits de la lecture. Créées en 2017 par le ministère de la Culture de France pour célébrer le plaisir de lire, les Nuits de la lecture ont su conquérir, au fil des éditions, un public de plus en plus large. Cette 8-ème édition était consacrée au thème du corps. L’Organisation internationale de la Francophonie a souhaité mettre à l’honneur le roman de Fawzia Zouari « Le corps de ma mère », lauréate 2016 du prix des Cinq continents de la Francophonie.

Rennie Yotova, Alya Jaafar, Directrice de la Librairie aux 4 Vents, Magueye Toure, Abdrahmane Djimbera, professeur de français avec ses élèves du Lycée d’excellence Mariama Ba de Gorée.

Le 20 Janvier 2024, entre 9h30 et 18h30, 42 lectrices et lecteurs issus du corps diplomatique accrédité au Sénégal, des élèves du Lycée d’excellence Mariama Ba, d’amatrices et amateurs de la lecture se sont relayés pour lire le roman dans son intégralité à haute voix et rendre ainsi la parole écrite vivante, dans un partage en public du plaisir de la lecture.

SE Madame Hélène De Bock, Ambassadrice de Belgique et Hassane Soro, assistant consulaire à l’ambassade de la Côte d’Ivoire au Sénégal.

Le lancement du marathon s’est fait en présence de l’auteure (connectée à distance), l’Ambassadeur de Tunisie SEM Rachid SAIDANI, l’Ambassadrice de France SE Madame Christine FAGES, le Directeur de la Francophonie au Sénégal Dr. Magueye TOURE et la Directrice de l’enseignement et de l’apprentissage du français Dr.Rennie YOTOVA. Le marathon a été suivi d’une discussion sur zoom avec l’auteure.

de g.à droite l’Ambassadeur de Tunisie SEM Rachid SAIDANI, l’Ambassadrice de France SE Madame Christine FAGES, l’Ambassadeur du Royaume du Maroc, SEM Hassan NACIRI

Cette performance très appréciée par les participants a été précédée par la Nuit de la lecture à Saint-Louis, le 2 décembre 2023 organisée par le Centre Culturel Le Château, en partenariat avec l’Ecole française Saint-Exupéry et l’Institut Français du Sénégal à Saint-Louis. Situé dans le quartier populaire de la ville de Saint-Louis où les enfants sont nombreux.ses déscolarisé.es très tôt (surtout les filles) et où les établissements scolaires sont dotés de peu de moyens financiers et matériels, le Centre culturel accompagne de manière socio-éducative les enfants du quartier. Le projet Nuit de la Lecture a ainsi permis à 103 enfants (69 filles et 34 garçons) déscolarisés et scolarisés âgés de 5 à 17 ans de se familiariser avec le livre de Mariama Ba « Une si longue lettre », en français et en wolof.

La Maison de la Culture Racine Senghor, située à Foundiougne, a accueilli un atelier de formation portant sur la technique de rédaction de notes de lecture destiné aux journalistes spécialisés dans la culture. Cette session a été organisée par l’Association de la Presse Culturelle Sénégalaise (APCS) en collaboration avec la direction du livre et l’appui de l’OIF. Elle s’est inscrite dans le cadre du Salon national du livre qui s’est déroulé en parallèle du Festival national des arts et de la culture. Rennie Yotova a souligné l’importance de cet atelier pour promouvoir la lecture auprès des jeunes et surtout pour encourager la diffusion des ouvrages sénégalais pour sensibiliser les élèves à leur environnement francophone.